Prix d'une chaudière à granulé

Quel est le prix et coût d'utilisation d'une chaudière à granulé

Choisir son chauffage nécessite de bien connaitre les qualités de chaque offre, que ce soit pour le remplacement d’une chaudière fioul, gaz, d’un chauffage électrique ou d’une  pompe à chaleur, ou lorsqu’on construit une maison neuve. Pour comparer les différents modes de chauffage, il est important de connaître leur prix, notamment le prix d’une chaudière à granulés : combien coûte l'installation et combien coûte une chaudière à granulé à l’usage.

 

Combien coûte une chaudière à granulé ?

L’installation d’une chaudière à granulés coûte entre 12 000 € et 20 000 € en moyenne pour le chauffage d’une maison individuelle. Ce prix est une moyenne, et peut être plus ou moins élevé. Il varie selon la situation de la maison et inclue la chaudière à granulé bien sûr, mais aussi la réserve de granulé, le système d’alimentation automatique de la chaudière, la production de l’eau chaude sanitaire pour la douche et les lavabos, les raccordements, la cheminée, et le coût de la main d’œuvre pour l’installation et la mise en route. 

Bien sûr, il existe de nombreuses aides financières, jusqu’à plus de 15 000 €, qui permettent au plus grand nombre de faire le choix d’une chaudière à granulés, avec un reste à charge qui peut être inférieur à 2 000 €.

Voir les aides financières

 

Votre agence régionale

Qu'est ce qui fait varier le prix d'une chaudière à granulés ?

  • La maison à chauffer : selon sa taille, la qualité de son isolation thermique, le lieu d’implantation et le nombre d'habitants, il faut choisir une chaudière dotée d’une puissance adaptée à ces caractéristiques.
  • La technologie choisie : il existe 2 types de chaudières à granulés, les chaudières classiques et les chaudières à condensation. Un modèle à condensation a un prix d’achat et d’installation plus élevé mais permet de réduire jusqu’à 15 % la consommation de granulés et donc de réduire d’autant le coût d’utilisation.
  • L’emplacement, l’hydraulique et le conduit de cheminée : les contraintes de l’emplacement de l’installation, l’hydraulique à installer (circulateurs, vannes, ballon ECS, etc…), les caractéristiques de la cheminée font varier le prix.
  • Les besoins de confort de l'utilisateur, la taille du silo souhaité : autonomie annuelle ou hebdomadaire de la chaudière, connexion en ligne, etc.

Ainsi, le prix d’une chaudière à granulés classique dotée d’une petite réserve hebdomadaire de granulés, sans production d'eau chaude sanitaire, aura un prix plus bas qu’une chaudière à granulés à condensation dotée d’une réserve annuelle de granulés et produisant l’eau chaude sanitaire. Les prix varient en fonction des besoins de l'utilisateur.

Quel est le coût pour remplacer une chaudière fioul par une chaudière à granulés ?

Remplacer une chaudière fioul ou gaz propane par une chaudière à granulés est une des configurations les plus fréquentes, principalement en raison du prix des énergies et de l’interdiction à partir de juillet 2022 de l’installation des chaudières fioul classiques neuves.

Le coût de cette opération dépend des mêmes critères développés précédemment, et de l’état de l’installation en place (possibilité de réutiliser le ballon d’eau chaude ou l’hydraulique en sortie de chaudière, le tubage du conduit de fumée, etc.).

Remplacer sa chaudière fioul

Quel est le prix à l’utilisation d’une chaudière à granulés ?

Une chaudière à granulés, comme toutes les chaudières fioul ou gaz, doit être entretenue 1 fois par an par un professionnel qualifié. Cet entretien, qui dure entre 1h30 et 3h00, coûte en moyenne entre 200 € et 300 €.
Le chauffagiste procède au nettoyage de la chaudière selon les préconisations du fabricant.

Il est également nécessaire de faire ramoner le conduit de cheminée 2 fois par an (à vérifier auprès de votre assureur). Cette opération dépend de la configuration du conduit : sa longueur, son accès, ses caractéristiques (raccordement en ventouse ou classique).

Quel est le prix du granulé de bois ?

Bonne nouvelle, le granulé de bois est aujourd’hui l’énergie la moins chère en comparaison du fioul, du gaz naturel, du gaz propane et de l’électricité, d’après les statistiques nationales réalisée par le Ministère de la Transition Ecologique (base nationale PEGASE).

Loin des variations des énergies fossiles, le prix du granulé est globalement stable depuis plus de 10 ans, avec une augmentation suivant l’inflation.

Suivant ces statistiques, en août 2021, le granulé en vrac coûtait 5,89 centimes d’€/kWh contre 8,81 c€/kWh pour le fioul et 16,01 c€/kWh pour le gaz propane.

Prix du granulé

Combien coûte une chaudière à granulé à condensation ?

L’installation d’une chaudière à granulé à condensation pour une maison individuelle coûte entre 1 500 à 2 000 € de plus qu’une chaudière classique, mais cette technologie permet de réduire la consommation de granulé de bois jusqu'à 10 à 15 %, et donc de réduire d’autant la facture annuelle de chauffage.

Par exemple, pour une consommation annuelle de 6 tonnes de granulés de bois, les économies peuvent s’élever à 900 kg soit environ 240 euros par an (prix base PEGASE août 2021).

En savoir plus sur la condensation

En un clin d'œil, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la chaudière à granulé !

 

En bref, pour préserver le climat, pour faire des économies, tout en profitant du confort d'un chauffage entièrement automatisé.

Lorsqu'on brule du granulé de bois, il libère la même quantité de CO2 que l'arbre a absorbé durant sa croissance. Le bilan est donc neutre. En France, d'où vient 90 % du granulé consommé dans le pays, la forêt s'étend de plus en plus, et même dans les scénarios les plus optimistes en faveur du développement du chauffage au bois, elle va continuer à s'étendre.

Le prix du granulé de bois est particulièrement attractif, et stable. Sur les 10 dernières années, il a augmenté à un rythme légèrement supérieur à l'inflation. Pourquoi une telle stabilité ? Parce que c'est une énergie produite localement, sans lien avec le prix du pétrole ou avec les conflits internationaux au moyen orient en Russie ou aux Etats unis.

Contrairement aux autres énergies, le granulé de bois est issu d'une matière première locale et très largement disponible pour longtemps. L'approvisionnement en granulés de bois est donc plus sûr et plus stable sur le long terme. Une chaudière aux granulés offre un confort équivalent ou supérieur à un chauffage au fioul ou au gaz : entièrement automatisé jusqu'à une année entière, sans mauvaises odeurs, et adapté aux maisons individuelles et aux bâtiments plus grands.

Le granulé de bois est fabriqué avec du bois non traité, majoritairement issu des résidus de sciage des scieries françaises.

Quand un arbre est utilisé pour faire des planches, seul 60 % de l'arbre peut servir et les 40 % restant ne sont pas utilisable, et devient un "déchet" qui peut être utilisé pour faire du granulé. Le granulé de bois a un diamètre de 6 mm et une longueur de 10 à 25 mm. Il est fabriqué avec de la sciure qui est séchée et compressée, sans liant chimique. Un peu d'amidon est parfois ajouté pour servir de liant.
1 m3 de granulé de bois pèse 650 kg.

En comparaison :

1 tonne de granulé de bois >> environ 500 litres de fioul.

1 m3 de granulé de bois >> environ 320 litres de fioul

Clairement, non ! En France et en Europe, la forêt gagne du terrain. La dernière loi de programmation de l'énergie, planifie une forte augmentation du nombre de foyers se chauffant au bois, sans que cela augmente la quantité de bois brûlé !

En effet les appareils de chauffage au bois sont de plus en plus efficace et utilise jusqu'à 2 fois moins de bois pour produire la même quantité de chaleur. Une chaudière à granulé ÖkoFEN a un rendement de 93 %* à 107 %*, contre 10 % pour une cheminée ouverte. La forêt va donc continuer à se développer, même avec un très fort développement du chauffage au bois.

De plus, le granulé de bois est très majoritairement fabriqué avec des résidus de sciage (sciure ou connexes). Ainsi, quand un arbre est prélevé en forêt et transformé dans une scierie, plus de la moitié de son volume sera utilisé pour faire du bois d’œuvre (planches, poutres, etc) et stockera du carbone, contribuant à lutter contre le réchauffement climatique, et le reste du volume sous forme de sciure pourra être valorisé en granulé de bois, se substituant très souvent au fioul ou gaz dans les maisons.

Le granulé de bois s’inscrit donc naturellement dans l’exploitation classique des forêts françaises, sans en accentuer la pression, et contribue doublement à la lutte contre le changement climatique.

De plus, le granulé de bois est très majoritairement fabriqué avec des résidus de sciage (sciure ou connexes). Ainsi, quand un arbre est prélevé en forêt et transformé dans une scierie, plus de la moitié de son volume sera utilisé pour faire du bois d’œuvre (planches, poutres, etc) et stockera du carbone, contribuant à lutter contre le réchauffement climatique, et le reste du volume sous forme de sciure pourra être valorisé en granulé de bois, se substituant très souvent au fioul ou gaz dans les maisons.

Le granulé de bois s’inscrit donc naturellement dans l’exploitation classique des forêts françaises, sans en accentuer la pression, et contribue doublement à la lutte contre le changement climatique.

*Valeurs issues de tests d’homologation exprimées sur le pouvoir calorifique inférieur (PCI). Les tests sont réalisés dans des conditions idéales à puissance nominale stabilisée. Dans la pratique et en moyenne saisonnière, les rendements peuvent varier significativement selon les conditions d’installation, les spécificités du combustible, les tolérances de fabrication, les modes d’utilisation et les réglages. Les valeurs ne se réfèrent pas aux chaudières prises individuellement mais peuvent être utilisées pour comparer différents types de chaudières entre-elles.

Depuis plus de 10 ans, le chauffage au granulé de bois s'est fortement développé, chaudière à granulé ou poêle. Les unités de granulation se développent ainsi régulaièrement pour accompagner le marché. Il en existe plus de 50 aujourd'hui, réparties dans tout le pays et principalement adossées aux grosses scieries, ce qui permet à la filière bois française de se développer.

La matière première est abondante pour longtemps et il y a un vrai savoir-faire français et européen en matière de production de granulé de bois.

En revanche, l'approvisionnement en pétrole, en gaz, et en uranium est tout sauf durable. Les gisements s'épuisent, sont soumis aux aléas géopolitiques, et surtout il est indispensable de laisser le pétrole et le gaz sous terre pour préserver notre avenir.

Les producteurs de granulé investissent continuellement pour répondre à la demande, et le potentiel de production en France et en Europe est grand.

La France est globalement indépendante en granulé, elle produit globalement ce qu'elle consomme, et cette tendance est durable. Le granulé de bois est ainsi particulièrement favorable à l'économie du pays. Le granulé de bois est une énergie locale : le granulé est utilisé dans la région où il est produit, sur un schéma de circuit court.

Non. De plus le granulé n'a pas besoin de pétrole pour être fabriqué. La chaleur utilisée pour faire sécher la sciure servant à fabriquer le granulé est généralement produite par des grosses chaudières bois qui brûlent de l'écorce et du bois difficilement valorisable autrement.

Le Ministère de l’Ecologie publie l’indice des prix des 5 principales énergies pour le chauffage central : fioul, gaz naturel, gaz propane, électricité et granulé de bois en vrac. Depuis plus de 10 ans, le granulé affiche un prix inférieur de 20 % à 60 % aux autres énergies.

De plus, le prix du granulé de bois est beaucoup moins volatile et montre une plus grande stabilité. Le granulé de bois, énergie renouvelable, n'est pas soumis à la taxe carbone qui pénalise les énergies polluantes, sur le principe du pollueur/payeur.

Voir le prix du granulé ICI

L'énergie nécessaire à la production de granulés ne représente qu'environ 2,7 % du pouvoir calorifique des granulés.

En comparaison, la consommation d'énergie nécessaire pour produire le fioul domestique est d'environ 12 % et pour le gaz liquide d'environ 14,5 %.

Plusieurs certifications assurent une qualité constante du granulé de bois. Aujourd’hui la production française de granulés est certifiée à plus de 95 %. Vous avez l‘assurance d’avoir un combustible de haute qualité. Ces certifications garantissent un granulé sec, conforme au fonctionnement d'une chaudière à granulé, doté d'un pouvoir calorifique de 4600 kWh minimum par tonne. Il s'agit des certifications Din Plus, EN Plus et NF biocombustibles solides.

Le pouvoir calorifique des pellets est normalisé à 4,6 kWh/kg minimum. En comparaison, le pouvoir calorifique d'un litre de fioul domestique est de 10 kWh/l et celui de 1 m³ de gaz naturel est également de 10 kWh.

Donc : 2 kg de granulés ~ 1 litre de fioul domestique ~ 1 m³ de gaz naturel.

2 solutions : dans un silo textile ou dans une réserve sur-mesure dite "pièce de réserve".

Le silo textile est la grande spécialité d'ÖkoFEN qui les conçoit et les fabrique. Cette solution permet d'avoir un stockage ultra compacte, simple à installer, propre et sans poussière.
La pièce de réserve permet d'avoir une réserve sur-mesure. A chaque fois, le granulé est acheminé jusqu'à la chaudière à granulés automatiquement, tout au long de l'année.

Une fois stockés au sec, les granulés peuvent être stockés indéfiniment.

Non. C'est une des grandes qualités du granulé de bois, et un intérêt important de la chaudière à granulés. Le granulé de bois est de la sciure de bois séchée et compressée, et est donc jusqu'à 4 fois moins volumineux que du bois en bûche. La surface de stockage nécessaire pour chauffer une maison pendant 1 an est en moyenne de 4 m2 au sol seulement.

Le mariage entre les qualités du granulé de bois et les performances des chaudières à granulé ÖkoFEN permet une combustion particulièrement propre.

Une chaudière à granulés de qualité émet jusqu’à 400 fois moins de particules fines qu’une simple cheminée ouverte ! De même les chaudières à granulé ÖkoFEN sont jusqu'à 6 fois plus propres que ce qui est exigé dans les plans de protection de l'air les plus drastiques, comme ceux de Grenoble ou Lyon. Ainsi, l'installation d'un chauffage au granulé moderne en remplacement d'un ancien chauffage au bois est une solution pour améliorer la qualité de l'air.