22.08.2020

Les chaudières à granulé offrent-elles le même confort que les autres systèmes modernes de chauffage

Choisir une chaudière à granulés de bois est-il fréquent ?

En 2008, l’Allemagne a installé sa 100 000e chaudière à granulés de bois. Mais c’est en Haute-Autriche, terre natale de ce système de chauffage, que la pénétration a été historiquement la plus forte. Ce petit land de 1,4 million d’habitants comptait déjà à cette date 14 000 chaudières installées.
En France, ce mode de chauffage n’a été réellement connu qu’à partir de 2002, et c’est dans les années qui suivent que le marché s’est développé. Depuis quelques années, aidé par le plan de remplacement des chaudières fioul et gaz, lancé par la France pour limité les émissions de gaz à effet de serre, le marché s’est accéléré. En 2020, on estime à plus de 60 000 chaudières à granulés installées en France.


Quelles interventions manuelles requiert une chaudière à granulés de bois ?

Au quotidien, se chauffer aux granulés des bois n’est pas plus contraignant qu’avec n’importe qu’elle autre énergie. Tout est automatisé : alimentation en granulés de bois, allumage, nettoyage des échangeurs et décendrage. On peut régler sa température de confort depuis son salon, ou son smartphone. Les périodes de préparation de l’eau chaude sanitaire ou de chauffage en mode réduit (nuit, absence) sont facilement programmables.

La seule intervention manuelle à effectuer est la vidange du cendrier, ce qui est à faire toutes les 4 à 6 semaines en période de chauffe, soit de 2 à 5 fois par an. En effet le granulé de bois produit moins de 1 % de son poids en cendres. Une consommation classique de 5 tonnes de granulés ne générera ainsi que 50 kilos de cendres pendant toute la saison de chauffe.

Si la chaudière est dotée d’un petit réservoir de granulés, il faudra le remplir régulièrement, environ toutes les semaines, mais si la chaudière est raccordée à une réserve plus importante, il suffit de programmer une livraison annuelle de granulés et un entretien annuel de la chaudière. La livraison des granulés de bois s’opère comme le fioul par le biais d’un camion souffleur. L’entretien annuel consiste principalement en un dépoussiérage en profondeur du corps de chauffe.


Comment s’assurer qu’une chaudière à granulés de bois est de qualité ?

Avant toute commande, il convient de s’assurer de l’ancienneté d’un constructeur dans la fabrication de chaudières automatiques. Depuis quand l’entreprise met-elle sur le marché des chaudières à granulés de bois ? Quelle est sa réputation ? Combien de chaudières a-t-elle installé ? Innove-t-elle en mettant en place des nouveaux produits sur le marché ?
Attention aux « usines à gaz » : la technologie des chaudières à granulés est une technologie de pointe mais simple à utiliser. Certains modèles, très séduisants par leur technicité, ne sont pas plus performants que d’autres.
La durée de vie des chaudières à granulés est très importante à connaître. Une vingtaine d’années est un bon compromis entre l’amortissement du matériel et l’évolution des techniques. Plus elle est longue, plus elle permettra d’amortir le coût de la chaudière par les économies sur le combustible.